Bienvenue sur le site « Diagnostic-électromagnétique-74 »

Des mesures professionnelles adaptées à un environnement contemporain.

Un être vivant ne possède pas d’organe sensoriel adapté lui permettant de quantifier, seul, son environnement. Il est pourtant considéré globalement comme un ensemble de processus électriques et biochimiques en interaction avec les champs naturels et artificiels.

Les divers diagnostics que j’effectue (ELF , RF , tension induite) permet de mettre en évidence les différentes formes d’expositions artificiels contemporaines aux quelles toute personne est soumise.

L’électrosmog dans nos rues, nos logements, en entreprise ou dans  les commerces augmente de manière exponentielle; il est constitué de champs électriques et magnétiques basse fréquence (ELF), de radiofréquence ou d’hyperfréquence (RF). Il provient des ondes aériennes, des rayonnements de proximité (comme le réseau de distribution 50Hz), des différents modes de transports ou encore des appareils électroménagers.

L’arrivée massive des technologies des courants porteurs de lignes (CPL), des communications M2M, des objets connectés, du ZIGBE, Z-WAVE, des RFID, de la nouvelle bande des 700mhz (4G LTE) ou l’extension des bandes 2300 à 2700 MHz (4G LTE de 3eme génération) , de la 5G, de la nouvelle WIFI 802.11ad et 802 -11 ax ,des projets de 2025 ( couverture urbaine et infra transports) CMR 19 ou des nouveaux Beacon Bluetooth ainsi que nos modes de consommations du flux numérique font croître les champs déjà existants.

Les (RF) ont été classées en mai 2011 2B par L’OMS (considéré comme potentiellement cancérigène) sur la base d’un risque accru de gliome, un type de cancer malin du cerveau, associé à l’utilisation du téléphone sans fil. L’ANSES en juin 2016 (exposition aux radiofréquences et santé des enfants) évoque les troubles de la fonction cognitive possible pour les enfants en présence de ce type d’onde.

C’est en se basant sur l’étude de Wertheimer et Leeper ou de Kundi concernant la corrélation entre les leucémies infantiles et les champs d’extrêmement basses fréquences (ELF), que l’IARC a classé les (ELF) en 2002 dans le groupe 2B (possiblement) cancérigène. Dans cette catégorie sont classés entre autres,le plomb, le DDT, les vapeurs de soudure..

Le conseil de l’Europe dans sont rapport aux états membres (résolution 1815 ) de 2011, a fixer un seuil de prévention pour les niveaux d’exposition à long terme aux micro-ondes en intérieur, conformément au principe de précaution, ne dépassant par 0,6 volt par mètre, et de le ramener à moyen terme à 0,2 volt par mètre.(Bien loin des normes de l’ICNIRP 100 X plus élevé)

En 2019  les suspicions sur les effets athermiques qu’on l’ensemble de ces ondes sur le corps humain n’on jamais été aussi précises.(voir l’onglet diagnostics)

Ce sont les résultats d’études individuelles sur les effets thermiques et athermiques ou les conclusions de divers rapports qui motive mon choix de vouloir agir avec vous pour des valeurs de seuils plus bio-compatibles.

Mes 33 années d’électrotechnicien puis ma formation de conseiller en environnement électromagnétique me permettent d’appréhender ce nouveau métier avec efficacité.

Mes actions consistent à optimiser le fonctionnement de certain appareil, à de simple réaménagement ou à faire appel à des produits de protection spécifiques afin de réduire vos pollutions.

 L’hygiène électromagnétique ou la sobriété consiste à abaisser son taux d’exposition global dans le temp, sans pour autant renoncer au confort de nouvelles technologies.