L’électrosmog:

Ce qu’il faut savoir sur les mécanismes de l’électrosmog

Dans cet exposé, des dénominations sont volontairement simplifiées pour être accessibles à tout un chacun.
Vous trouverez cependant des liens qui vous permettront d’approfondir ou de connaître différents avis (onglet « intervenants ») sur les sujets abordés.

Notions de bases :

  1. Il y a 2 types d’ondes sur terre
    • les naturelles
    • les artificielles
  2. Il y a 2 types de rayonnements
    • les rayonnements ionisants
    • les rayonnements non ionisants
  3. Puis 4 groupes de fréquences artificielles et non ionisantes (voir le spectre ci –dessous)
    • les basses fréquences (statiques ou alternatifs)
    • les fréquences radio (RF)
    • les hautes fréquences
    • les hyperfréquences

    L’identification précise des dénominations est variable selon les utilisateurs. Le langage universel a cependant préféré de les réduire à 2 groupes basse fréquence  et haute fréquence .

    electrosmog-ICNRI-rayonnements

 Les ondes électromagnétiques radio électriques de basse fréquence  ELF :

electrosmog-WikiversitéComprises entre 0 Hz et 300 KHz. On parle de champs magnétiques ELF MF puis électriques ELF EF distincts.

  1. fréquences inférieures à 30 Hz : ondes électromagnétiques naturelles, résonances de Schumann, ondes alphas…
  2. fréquences entre 30 et 300 Hz : réseau électrique et électro-ménager (branché sur 50 Hz)..
  3. fréquences entre 300 Hz et 3 KHz : ondes électriques des réseaux téléphoniques, soudure TIG…
  4. fréquences entre 3 KHz et 300 KHz : orage terrestre, radio ondes longues (OL), compteur Linky, réseau CPL, ampoule fluo–compacte…

 

  Les hautes fréquences RF:

electrosmog-UVED

Source : UVED

Comprises entre 300 KHZ et 300 GHz,on parle ici de champ sinusoïdal couplé.
Un champ électromagnétique est constitué d’un champ électrique E et d’un champ magnétique B.

  1. Les ondes radioélectriques de moyenne fréquence:
    1. fréquences entre 300 KHz et 3 MHz : radios ondes moyennes (OM), ADSL
  2. Les ondes radioélectriques de haute fréquence:
    1. fréquences entre 3 MHz et 30 MHz : radios internationales, premiers radars à ondes (trans-horizon)
    2. fréquences entre 30 MHz et 300 MHz : bandes FM, télévision, premières communications aéronautiques, premiers satellites météo
  3. Les micro-ondes de très haute fréquence dites hyperfréquences:
    1. fréquences entre 300 MHz et 3 GHz : téléphones mobiles, ondes Wifi, Bluetooth,ZIGBEE, Z WAVE, téléphones DECT, fours à micro-ondes, chauffage par induction, antennes relais, baby–phones
    2. fréquences entre 3 GHz et 30 GHz : télévision par satellite, premières communications radio-astronomiques du wifi ou wlan 5GHz ..
    3. fréquences entre 30 GHz et 300 GHz : satellites, radars automobiles, recherches …
  4. Leurs énergies se propagent sur un conducteur ou sur une onde porteuse.
  • Un exemple pour définir une exposition en haute fréquence d’une personne sur 24h :

electrosmog-Confédération Suisse

Source : Confédération Suisse

Enregistrement de l’intensité des champs électriques générés par des stations de base de la téléphonie mobile et le WLAN pendant 5 heures à l’aide d’un appareil de mesure portatif dans une ville moyenne.

Dans cet exemple, le sujet a évolué dans plusieurs environnements différents : il est tout d’abord au bureau, puis il s’est déplacé en transports publics et à pied, pour finir dans son appartement.

L’exposition pour chaque type de fréquence doit être en relation avec le temp écoulé.

Ce graphique est propre a chacun. Notre mode de vie et notre environnement conditionne cette courbe journalière.

Les hautes fréquences:

 Un champ électromagnétique produit une force électrique qui provoque l’oscillation et le déplacement des charges libres et la rotation des molécules polaires et magnétiques, à la fréquence de l’onde électromagnétique.

Il transmet son énergie aux objets, végétaux, animaux ou à l’homme de plusieurs façon.

Ces ondes sont caractérisées par 3 paramètres, étroitement liés,qui permettent de les classer et qui déterminent aussi leur utilisation technologique ou leur impact sur l’environnement.

  1. Leur longueur d’onde, mesurée en mètre.
  2. Leur fréquence, mesurée en Hertz, qui est le nombre de longueur d’onde compris dans 1 seconde.
  3. L’énergie qu’elles transportent et qu’elles peuvent transmettre aux objets qu’elles rencontrent, mesurée en joules ou en électron–volts.

Les paramètres permettant de caractériser la propagation des ondes électromagnétiques sont le champ électrique , le champ magnétique, l’induction électrique et l’induction magnétique. Seuls les vecteurs et produisent des actions par lesquelles il est possible de mesurer le champ électromagnétique. La mesure de champ électromagnétique s’exprime en v/m ou en µw/m2.

Les ondes artificielles hautes fréquences sont produites par :

  1. Des appareils comme le micro-onde 2450 MHz, le WIFI, le bluetooth,le téléphone DECT les Baby phone .les consoles de jeux , les smart-tv ou les objets connectés…
  2. Les télécommunications aériennes proches ou lointaines
  3. voici une tranche de spectre recensée par l’ANFR

L’utilisation des ondes aériennes n’est pas extensible à l’infini. Des problèmes de compatibilité se vérifient lorsqu’elles évoluent dans un même espace. Qu’elles soient de longues ou de très faible portée, l’espace attribué à leurs propagations se réduit. Ces espaces font partie du domaine public et peuvent être loués ou simplement attribués à des secteurs d’activités militaire, scientifique, météo ou à des organismes de secours…

La puissance globale de l’électrosmog résulte de la somme de toutes les antennes qui sont présentes dans votre environnement.

Chacune de ces antennes produit une sorte de halo d’une dizaine de mètres à plusieurs kilomètres plus ou moins chargés d’énergies. Les ondes prennent toutes sortes de formes. Elles peuvent avoir une onde sinusoïdale analogique ou utiliser une onde porteuse pulsée .

L’efficacité d’une onde commerciale, militaire ou médicale est liée à la fréquence, à l’intensité, à la polarisation et à la distance.

Exemple : combinaisons hautes fréquences dans un logement:

N’oublier pas que pour communiquer il faut 2 antennes UP & DOWN :

  1. Certains appareils émettent 24h/24.
  2. Les matériaux de constructions n’atténuent pas forcément les ondes.
  3. Les antennes-relais ont une portée de plusieurs kilomètres, les WIFI 100m, le Bluetooth de 1 à 100m selon les versions.
  4. Un téléphone, un mobile, une tablette ou un ordinateur possède les 3 modes de communications (ils peuvent être actifs simultanément).
  5. La fonction Push mail , la géolocalisation ou certaine application sur un téléphone portable sont des paramètres qui  enclenche des communications inopinées .(Elles peuvent enclencher une décharge inutile toutes les trente secondes ). Cette décharge varie en fonction de la réception mais aussi en fonction des fréquences utilisées.
  6. Dans une box, il y a trois Wifi les vôtres de 2.450 à 5 GHz + celle du Hot spot (communication partagée). Puis un signal DECT peut être aussi actif.
  7. Le cube canal SAT et équipé d’une petite wi-fi.
  8. Certaines consoles de jeux émettent même sur la position off.
Electrosmog exemple 2

Electrosmog exemple 1

Electrosmog exemple 2

Electrosmog exemple 2

L’évolution de la puissance électrique constatée en milieu urbain depuis 15 ans atteste que l’aube d’un changement majeur s’effectue. Cette augmentation est aussi quantifiable dans nos logements. De nombreux pays ou des villes comme Paris qui ont constaté cette évolution ont mis en place des chartes ou des principes des précautions pour garder la maitrise de cette pollution invisible.

Le volume du cocktail actuellement proposé ne devrait pas s’inverser car l’arrivée sur le marché de plusieurs milliards d’objets connectés, des automobiles intelligentes ou l’apparition du M2M (dialogue dit de machine à machine) le IoTou les RFID,NFC,BEACON,ou des compteurs communicants,les recharges d’objets sans contact QSCR ou QI vient à peine de débuter.

Le futur réseau 4G de 3eme génération la nouvelle bande 700 MHz LTE le futur 5G, le RFID ainsi qu’une wi-fi 802.11ad ou le futur réseau LoRa, sont des nouveaux supports techniques qui vont participer à la mise sur le marché de l’ensemble de ces outils connectés.

  1. Les objets connectés utilisent des réseaux :Wi-fi, Bluetooth,le ZIGBEE, le Z-WAVE ,l’UMTS, les ondes GSM ou le LTE avec une simple carte SIM ainsi que les principes RFID.
  2. Le M2M ou L‘IoT deux méthodes : aérienne(avec les mêmes principes que des objets connectés),+ câblée ou par CPL.
  1. L’automobile possède des radars de bandes k et w de 24 GHz pour la surveillance extérieure(régulateur de vitesse et espacement, atténuation des effets de collision, freinage d’urgence, aide au changement de voie, impact latéral, aide au stationnement) puis des communications Bluetooth d’intérieur, des ondes GSM pour certains traceurs, du wi-fi pour les applications de diagnostics privées ou pros.
  2. Mais la aussi les des réseau internes apparaissent chez Ford, Opel…(WIFI)
  3. Les compteurs linky du CPL de 63 à 74 KHz+(du GSM 900 pour la communication lointaine).
  4. Gazpar une ondes de 169 MHz +(du GSM pour la communication lointaine )..
  5. Les compteurs individuelles de chauffage des fréquences de 868 MHz .
  6. Le compteur pour l’eau de la gamme ITRON 433,82 MHz + ( du GSM….)
Source : objetconnecté.com

Source : objetconnecté.com

OUI pour le bien fait du numérique mais NON au seuil de 41 et 61v/m dans l’air

Le doute est constructif, mais il ne faut pas se servir de la peur comme levier d’action.C’est ce qui est systématiquement reproché aux personnes comme moi qui militent pour des valeurs d’expositions beaucoup plus basses.

Le numérique est considéré comme le nouveau pétrole de l’économie. C’était le thème principal de la 46e rencontre de Davos de 2016 (maîtriser la quatrième révolution industrielle).En 2019 la course aux constellations de satellites de communications prévoit plus de 20 000 objets dans l’espace supplémentaires.

Ces zetaoctets sont indissociables de notre avenir,c’est entièrement vrai, mais les transporter de préférence dans les airs a des effets sur la santé des populations.

Les réseaux aériens sont devenus si pratiques qu’on les utilise 24h/24 sans même réfléchir.

Seul leur compatibilité dans une même espace semble être susceptible de freiner leur développement.

Les normes en France sont celle de l’ICNIRP pour toutes les gammes de fréquences non ionisantes.

(C’est la recommandation 1999/519/CE)  Prévu pour la population en général.

capture-decran-2016-12-14-a-19-59-58-copie

  • 36.37V/m     3 900 000µw/m2     0.1 A/m     pour le LTE 700
  • 39 V/m         4 000 000µw/m2     0.1 A/m     pour le LTE 800
  • Ÿ 41V/m          4 500 000µw/m2     0.1 A/m     pour le GSM 900
  • Ÿ 58 V/m        9 000 000µw/m2    0.15A/m     pour le GSM 1800
  • Ÿ 61V/m         10 000 000µw/m2  0.16A/m     pour l’UMTS , le LTE       2,6 GHz, le WIFI 5 GHz, ou WIMAX
  • Ÿ 28V/m          2 000 000µw/m2   0.073A/m  pour la radio
  • Ÿ29 à 39V/m  2 300 000µw/m2    0.08A/m    pour la télévision numérique

 Puis une norme DASS:

L’indice de débit d’absorption spécifique indispensable pour l’utilisation de la téléphonie mobile.

L’unité du DAS est le watt par kilogramme (W/kg, SI {\displaystyle {m^{2}s^{-3}}}{m^{2}s^{{-3}}}).

L’absorption de champs électromagnétiques entraîne une élévation de température des tissus (effet thermique).

electrosmog-ondes-effet-cerveau

Ces deux normes nous protègent de l’élévation de la température des tissus humains face à ces ondes électromagnétiques.

Bien qu’indispensable ce type de protection ne satisfait pourtant plus une grande partie de la communauté scientifique internationale.  Le phone Gate du DR Marc Arrazi montre qu’un grand nombre de téléphone encore en 2019 ne respectent pas ces règles.

La plus par des constructeurs demandent de ne pas coller l’appareil contre l’oreille .!!!

 Quelques particularités Française:

    1. Interdire le wifi ainsi que tous les mêmes modes de communications dans les crèches en France et pour les enfants de moins de 3 ans.
    2. Couper ce mode de fonctionnement d’accès internet en dehors du temps du cours d’éducation pédagogique pour les écoles primaires.
    3. Obliger à fournir, à la demande, un kit main libre de téléphone mobile à un enfant de moins de 14 ans. La loi de 2015 de Mme Abeille sur la sobriété des ondes adoptée par le Sénat en 2015.
    4. L` INPES, Ministère de la santé, Ministère de l’Ecologie du Développement Durable et de l’Energie proposent 8 conseils pour l’utilisation du téléphone mobile.                                    eletrosmog-site-ondes-mobiles-fr
    5. Le 20 Juin 2016 L’ANSES dans son rapport « Exposition aux radiofréquences et santé des enfants »D’après les études disponibles analysées portant sur les effets sanitaires des radiofréquences, les travaux d’expertise collective permettent de conclure à un effet possible des radiofréquences sur : 1 les fonctions cognitives : les résultats montrant des effets aigus se basent sur des études expérimentales dont la méthodologie est bien maîtrisée ; 2 Quand au  bien-être : ces effets pourraient cependant être liés à l’usage du téléphone mobile plutôt qu’aux radiofréquences qu’ils émettent.

 En Janvier 2017 le gouvernement invite les entreprises a respecter les normes en vigueurs :

Le decret n°2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux champs électromagnétiques,  transfére la responsabilité en la matière aux entreprises pour janvier 2017.

Les entreprises devront se familiariser avec les directives de l’INRS , qui applique les directives européenne 2013/35/UE (abrogeant la directive 2004/40/CE).

 

Exemple d’un tableur à appliquer :capture-decran-2017-01-02-a-17-52-10

 

Les effets athermiques : qui d’autre en parle ?                                                                                                                                                    

On ne parle pas ici d’hypocondrie des personnes ou de la magnéto-réception des animaux, mais de maladies ou de disfonctionnements du métabolisme.

Des centaines de publications médicales disponibles dans Pub Med,l’Europsen Academy for Environnement Médecine (EUROPAEN) ou encore des rapports comme ceux de Bioinitiatives ,les rapports Berenis 1542 études ,165 retenues et 73 significatives.. décrivent les effets athermiques  qu’on l’ensemble de ces  champs électromagnétiques, champs électriques ou champs magnétiques et cela dans toutes les gammes de fréquence non ionisante.

Ces différentes études démontrent que nous sommes peut être face à de nouvelles pathologies émergentes.Une compilation est disponible dans l’onglet diagnostique dans leur fréquence réciproque.

Ce sont ces  rapports qui provoquent la prise de conscience progressive des institutions, car ils ont mis en évidence des échanges biologiques, face à des puissances où rien ne devait se passer.

Le diagnostic EHS:                                                                                                                                                                                                          

Le Pr Belpomme a permis de recenser 2000 cas en France de EHS en 2019. Il est le seul à posséder les outils et la méthodologie pour poser ce type de diagnostic. C’est ce qui explique un si faible taux de pourcentage de la population diagnostiquée EHS en France.

Il mesure aujourd’hui l’influence des champs électromagnétiques sur le système limbique, thalamus ou hypothalamus.
Les ondes affectent le centre de la mémoire, le sommeil ou le contrôle des émotions. La présence de 2 à 10 fois plus d’histamine dans le sang démontre des neuro–inflammations.
On parle aussi de présence de protéine S100B ou NTT en relation avec l’ouverture de la barrière hémato–encéphalique (chez 50% des cas EHS), de protéines Hsp27 et Hsp70 qui sont des protéines chaperonnes qui entrent dans le protocole du stress des cellules, de la baisse de la mélatonine urinaire…

Il y a 2 femmes pour 1 homme EHS sans qu’on sache pourquoi. Ces personnes ont malheureusement trop souvent été orientées vers les services de psychiatrie avant qu’on comprenne le mécanisme de leur pathologie.

Le Pr Belpomme à été trop précis dans son diagnostique et le DR Jacques Lombrozo médecin EDF la fait cité à l’ordre des médecin fin 2017.(le Pr Belpomme communiquait depuis peu sur les problèmes liés au compteurs Linky).

Autres exemples de la prise en considération progressive des champs athermiques:

  1. Le classement 2B de l’OMS et du CICR des champs électromagnétiques (comme potentiellement cancérigène).
  2. Les seuils de protections de l’ICNIRP appliqués par: La France, l’Allemagne, l’Autriche,le Dannemark, l’Espagne,l’Estonie,La Finlande,La Hongrie,l’Irlande,la Lettonie, Malte, les Pays bas,Le Portugal,la Rep Tchèque, La Roumanie,la Slovaquie en laissant la responsabilité à ce seul organisme . Puis des pays ou même des villes qui pour des raisons variés ont choisi plus de protection :Paris,Salzbourg,la Catalogne,la Wallonie,Bruxelles, la Belgique,la Bulgarie,la Suisse,la Grèce ,l’Italie,le Royaume uni, la Lituanie,le Luxembourg,la Pologne,la Slovénie, le Liechtenstein,la Suisse et Monaco.La chine,la Russie,la Nouvelle Zélande ont eux aussi des seuils plus bas. http://www.radiofrequences.gouv.fr/IMG/pdf/Comparaison_reglementations_UE.pdf
  3. Les recommandations de(0,6v/m)du Conseil Européen résolution 1815 du 27 mai 2011, qui demande à tous ses Etats membres une plus grande sobriété en matière d’exposition et qui considère les valeurs actuelles trop élevées.
  4. Les premières victoires pénales Européennes de personnes souffrant de maladies liées aux champs électromagnétiques (Marine Richard 85% de taux d’invalidité en France, M. Innocente Marcolini en Italie+ un technicien des antennes en Espagne..)
  5. Le changement de position de plusieurs organismes d’assurances face au risque potentiel, encore plus révélateur.Puisque on ne peut pas s’assurer contre les ondes chez aucun assureurs.(AXA, LLOYD’S, SWISS RE, MMA…)
Source : MMA

Source : MMA

Les basses fréquences

Source : OFEPF Suisse

Source : OFEPF Suisse

Les ELF (champ basse fréquence) sont composés de champs électriques ou magnétiques toujours dissociés.

  1. Les champs électriques ELF EF se mesurent en v/m. Ils se concentrent dans la périphérie du corps et augmentent en fonction de la tension induite qu’ils génèrent.Ils activent les particules chargées se trouvant dans leurs champs.
  2. Les champs magnétiquesELF MF sont produits par des champs électriques variables. Ils produisent des forces magnétiques et changent l’orientation des particules chargées. Ils circulent dans la totalité du corps. Ils se mesurent en ampèremètre, en Tesla ou en Gauss.
  3. Ils se différencient principalement par le fait qu’on puisse réduire l’exposition aux champs électriques avec le principe de la faradisation ou d’obstacle conducteur, ce qui a pour effet de conduire la charge d’électrons actifs vers la terre.
  4. L’exposition à ce type de pollution décroit en fonction de la distance.

Les champs magnétiques statiques ou de basses fréquences créent des champs électriques induits qui provoquent des courants électriques circulaires qu’on nomme courants de Foucault. L’intensité des champs et la densité des courants induits sont proportionnels au rayon de la boucle de courant dans le corps, à la densité du flux, à la vitesse de variation de la fréquence, à la conductivité des tissus ou organes parcourus.
Ils induisent une réorientation des molécules (magnétiques) comme les cristaux de magnétite contenus dans certaines cellules cérébrales et dans les cristaux de calcite présents dans la glande pinéale qui secrète la mélatonine. Les atomes possèdent des électrons qu’une IRM oriente pour identifier leurs faiblesses .Seul les mu metals ont les pouvoirs de réduire ce type de champ .

Les champs ELF sont trop souvent associés à EDF. La vue des poteaux de transport d’énergie participe pour beaucoup à cette idée réductrice. Là encore, des sources proches de nous au quotidien peuvent faire augmenter notre taux d’exposition .

  1. Les appareils domestiques, les réseaux domestiques 50 Hz possèdent ce type de champs.
  2. Les lignes de chemins de fer 16Hz, ainsi que les transports électriques ou pas.
  3. Les ampoules fluo–compactes, les ballasts électroniques, les variateurs de lumière …
  4. Les plaques à induction.
  5. Les communications aériennes.
  6. Les appareils de soudures ou d’électro–chlorations…
  7. Les CPL  on un champ électrique et magnétique basse fréquence assez faible. Mesures à faire à 20 cm.
  8. Le compteur  CPL linky G3 selon les mesures indépendantes CSTB 1V/m et 0.008 µT à 20 cm.  Le temp exacte de rayonnement dans une journée reste flou mais absolument pas dans les valeurs annoncé par M .Philippe Mouloubou directeur ENEDIS.La norme dans cette gammes de fréquences est de : 87 V/m et 6.25 µT .
Source : Ministère des Affaires sociales

Source : Ministère des Affaires sociales

ELF- quelques valeurs :

N’utilisons que les forces magnétiques en nano Tesla pour simplifier les comparaisons

1µT (micro tesla) = 1000nT (nano tesla) = 10mG (milli Gauss)

Population Texte législatif et date d’application Champ électrique
(limites mesurables)
Champ magnétique
(limites mesurables)
Public Recommandation
1999/519/CE
5 kV/m 100 µT
Travailleur Directive 2004/40/CE
Applicable au 30 avril 2012
10 kV/m 500 µT
Limites d’exposition en champ 50 Hz
  1. Valeur limite de seuil de l’INCRIP organisme Européen utilisé aussi en France. <100µT ou 100 000 nT pour le 50 Hz.
  2. En milieu professionnel, l’INRS possède des seuils de déclenchements d’actions propres à plusieurs gammes de fréquences.
  3. L’instruction du 15 avril 2013 du Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie relative à l’urbanisme à proximité des lignes de transport d’électricité demande aux préfets de recommander aux gestionnaires d’établissements et aux autorités compétentes en matière d’urbanisme de ne pas implanter de nouveaux établissements sensibles dans des zones exposées à un champ magnétique supérieur à 1000nT , soit 10mG ou 1µt.
  4. Cette  valeur 1000 nT a été aussi choisi (ORNI février 2000) , mais étendue a l’intérieur des logements , aux places de jeux et aux expositions de longue durée (plus de 4h).
  5. De multiples études scientifiques prennent pour seuil de déclenchement 200nT, soit 2mG ou 0.2µt, comme le début de changement biologique. C’est le cas par exemple de la mélatonine…(qui baisse à partir 200 nT ^).
  6. Les rapports 2007et 2012 BioInitiatives basés sur plus de 3000 études conseillent :0.2µt ou 200nT.
  7. La valeur de précaution de la baubiologie 2015 que j’applique préconise :0,05µt ou 50nT pour le sommeil, 2µT ou 200nT une cuisine ou un bureau.
  8. Les 400 nT De la monographie du CIRC de 2002 indiquant un doublement des chiffres de bases pour la leucémie infantile.

Résumé des valeurs de seuils ci–dessous :

200  nT 400nT 200 nT 1 000 nT 100 000 nT
Mélatonine  CIRC Rapports BioInitiative Urbanisme futur + Suisse France Public
1 SEUL CIRCUIT Champ magnétique sous la ligne Champ magnétique à 30 mètres Champ magnétique à 100 mètres
400 000 v 6 000 à 25 000 nT 3 000 à 5 500 nT 400 à 600 nT
225 000 v 1 500 à 15 000 nT 500 à 1500 nT < 200 nT
90 000 v 1 500 à 10 000 nT 500 à 1000 nT < 100 nT
63 000v 1 200 à 10 000 nT 600 à 1000 nT < 100 nT
# Champ électrique Champ magnétique Champ magnétique
# à 30cm v/m à 30cm nT à 1 m nT
Aspirateur 50 2 000 à 20 000 100 à 2000
Chauffage au sol 2 600 à 3 600 2 900
Clavier et souris sans fil 25 à 30
Couverture chauffante 200 à 250 15 000 à 25000
Ecran d’ordinateur 10
Fer à repasser 60 à 120 120 à 700 10 à 30
Le compteur Linky G3 lui même  1 volt à 20 cm  8 à 20 cm
Tube fluo+ hyperfréquences 500 à 4 000 20 à 30
Four micro-ondes hyperfréquences 40 4 000 à 8 000 1200
Plaque à induction+ ondes de 25 à 50KHz 130 à 2300 400
Radiateur électrique 200 à 400 5 à 30
Portique de sécurité
A(220 à 530 Hz) B (58 Hz à 132KHz)
A > 300 000
B > 20 000
Ventilateur 30 à 500 0 à 60
Réveil 50 à 100 100 à 300 10 à 40
TGV pour passager pas de distance au contact 2 500 nT en simple 7000 nT à étage
Voiture électrique ou pas selon la place de 200 nT à + 10 000 nT

Pour conclure : des appareils électroménagers, véhicules, installations domestiques peuvent avoir des champs magnétiques tout à fait comparables à des lignes de distribution d’énergie.

Pourquoi une norme à 100 000 nT pour le public et 1000 nT pour les lieux sensibles ?:

Le Ministère de la Santé dans le cas d’une implantation de futurs établissements sensibles dit: au vu des éléments disponibles sur l’évaluation des risques sur lesquels pèsent de fortes incertitudes, et sur les enjeux économiques, vous recommanderez aux collectivités territoriales et aux autorités en charge de la délivrance des permis de construire, d’éviter, dans la mesure du possible, de décider ou d’autoriser l’implantation de nouveaux établissements sensibles (hôpitaux, maternités, établissements accueillant des enfants tels que crèches, maternelles, écoles primaires etc.) dans les zones qui, situées à proximité d’ouvrages THT, HT, lignes aériennes, câbles souterrains et postes de transformation ou jeux de barres, sont exposées à un champ magnétique de plus de 1000 nT ; cette valeur, appliquée en bordure de zone de prudence, apparait globalement compatible avec la valeur d’exposition permanente des occupants de bâtiments sensibles de 400 nT, proposée par l’avis de l’Anses.

La réglementation sur la compatibilité électromagnétique (entre appareils)

En effet, les équipements électriques et électroniques génèrent des champs électromagnétiques qui peuvent parfois perturber le fonctionnement d’autres équipements. La Directive européenne sur la compatibilité électromagnétique 2004/108/CE et les textes d’applications définissent un seuil à 3V/m et la norme électromagnétique à 3.75 µT soit 3 A/m.

Cela signifie que chaque appareil électrique ne doit pas dépasser ces seuils.

Directive européenne texte ayant valeur légale
Directive 2004/108/CE du 15/12/2004

Transcriptions françaises textes ayant valeur légale
Décret 2006 – 1278 du 18/10/2006

Normes européennes essentielles :
EN 61000-6-1
EN 61000-6-3
EN 61000-4-3

Normes françaises essentielles :
NF EN 61000-6-1
NF EN 61000-6-3
NF EN 61000-4-3

Electricité sale

Le réseau de distribution basse fréquence 50Hz opère lui aussi sa mutation. L’espoir de conserver cette belle sinusoïde est révolu.

electrosmog-courant-alternatif-50h

Les phénomènes d’harmoniques en basses fréquences ou courant sale ou de bruit électromagnétique s’étendent jusqu’à environ 2 Khz:

  1. Les secteurs d’activités industrielles et domestiques ont constaté eux aussi une recrudescence de générateurs de courant alternatif non sinusoïdal ou des distorsions incontrôlées.
  2. Les principaux générateurs d’harmoniques sont : onduleur, électrolyse, machine à souder plaque et four à induction, variateur de vitesse électronique pour moteur, téléviseur, lampe fluo compact, lampe de décharge, ballast électronique, ainsi que les alimentations de communication de découpage informatique.
  3. La promotion abusive des ampoules économiques fluo–compactes portée par des gens incompétents a aussi contribué à créer une électricité sale sur le réseau et irradiante dans l’air.
  4. Le compteur linky CPL G3 ainsi que les CPL domestiques participent aussi au changement de la sinusoïde de base.
  5. L’introduction de CPL se fait aussi dans les bâtiments techniques et commerciaux :Des éclairages et des clapets coupe feu communique par CPL.

Les incompatibilités ou les effets néfastes des harmoniques ont des retombées économiques et physiques sur les installations.

  1. Ils provoquent des effets instantanés, comme la perte d’appareils électriques ou des effets d’usures à plus long terme dus à des variations de tensions inopinées.
  2. Ils sont responsables des nuisances comme les vibrations électrodynamiques ou les simples bruits acoustiques dans des appareils générateurs de sons.

Il est possible de trouver maintenant plusieurs types d’ondes sur les cuivres de nos installations.

Ces divers fréquences cohabitent sur un même porteur.

  1. Les sources d’ondes intentionnelles :
    1. Les moteurs, l’appareillage de modulation électronique pour l’éclairage , les ordinateurs, les tubes fluorescents …
    2. Le CPL  sur nos prises de nos habitations pour l’accès internet de hautes fréquences type OFDM de 1.6 a 30MHz(haut débit) ou  de 9 à 150 kHz (bas débit)
    3. Les récepteurs centralisés de télécommandes (double tarif, tempo) 175 hz.
    4. Les compteurs EDF LINKY de 63 à 74KHz.Il est constituer de 36 sous fréquences bidirectionnels. C’est le premier a créer ainsi un bus de communication multi action.Vu ci-dessous via un oscilloscope de la sinusite du 50Hz avec la fréquence LINKY portée.capture-decran-2016-11-28-a-17-49-44
    5. Les CPL des éclairages ,des clapets coupe feu est une multitude d’autre appareillages électriques  …
  2. Les sources d’ondes non intentionnelles :
    1. Les antennes-relais des ondes de radiofréquences ou hyperfréquences de type Tetra, GSM, UMTS LTE…ont aussi des échanges d’électrons avec les lignes de distribution électrique EDF aériennes (si celles–ci sont trop proches ou orienté sur des câbles non blindés).
    2. Ces échanges sont aussi valables pour toutes les installations qui cheminent côte à côte. En électricité, on sépare physiquement les installations courant fort ou faible pour éviter ce genre de couplage par induction.
      electro-smog-ondes-non-intentionelle
  3. En triphasé des fréquences :
    De type 3,6 ou9.. sont aussi une source de pollution électrique préoccupante. Elles engendrent des fréquences de 150Hz dans le neutre d’une installation.
    electrosmog-courant-harmoniqueelectrosmog-Schneider-Electric